Ecole des Beaux Arts de Versailles. Présidente d'Impressions d'encre, vice-présidente des Beaux Arts de Garches, membre de Manifestampe et de l'Estampe de Chaville. Enseignante en gravure.
l'artiste
liens
pjL 2013
"On ne nait pas femme, on le devient" disait Simone de Beauvoir ...
Chaque expérience vécue laisse une trace d'émotion. Ces empreintes, que j'appelle "Exuvies" sont les métaphores de la mémoire et du souvenir de ces émotions. Corps sans présence du corps, la représentation devient alors le linceul des émotions. Elles mêmes emprisonnées, elles apparaissent alors par le biais du fil, présent dans mon travail. Ce dernier est le tracé de ces émotions et le reflet de mon inconscient et doit se lire comme un dessin. Ils sont le reflet des sentiments. Ils peuvent se mélanger, se nouer ou se défaire. On peut les couper …
C'est un regard mémoire sur les différentes émotions qui jalonnent notre existence, et une tentative pour réfléchir sur la construction du genre féminin, qui se fait tout à la fois, avec et contre les modèles imposés par la société dans laquelle on vit et grandit.
Fibres émotionnelles cachées au plus profond du corps, vibrantes telles un fil tendu à l'extrême ; comme à l'écoute, à la moindre alerte. Elles se baladent, lianes enfouies, emmaillotées, viscéralement démonstratives, elles dessinent des organes qui ne ressemblent à rien, flottant dans un vide tantôt végétal, tantôt minéral ; ou seule la couleur rouge nous montre le chemin pour aller encore plus loin dans le voyage pour saisir l'indicible, l'invisible. Au travers de corps sans visages, comme pour explorer encore et toujours la dualité intérieure de chacun comme un jardin mystérieux.
carole forges, peintre-graveur et sculpteur ...